Digitalisation

Contexte

La logistique butte toujours sur la grande vague de la digitalisation : peu de connectivité ; apparition de nouveaux silos de données ; charge administrative croissante. En l’état, la transformation digitale ne tient pas ses promesses de simplicité et d’efficience.

Deux défis conjoints sont à relever : réussir la transformation numérique en même temps que la transition écologique.

La logistique est un monde d’interdépendance très forte. Les grands changements ne s’opèrent pas faute d’institutions suffisamment influentes et efficaces pour les mener à bien.

Point d’entrée de la communauté : la prise de rendez-vous.

La prise de rendez-vous s’apparente à l’un des « must » invariable de la « plateformisation » des secteurs de l’économie. C’est souvent l’une des fonctions premières de l’intermédiation numérique, facile à mettre en place et parfois à haute valeur ajoutée, comme c’est le cas dans le monde médical. Ce processus collaboratif émerge dans la logistique « BtoB » où il remplace peu à peu l’élaboration « unilatérale » d’un planning de réception par l’entrepôt destinataire.

Pour soutenir ce processus de prise de rendez-vous, plus d’une dizaine d’outils numériques sont déjà déployés dans le seul secteur de la distribution en France. Cependant, il n’existe pas d’interconnexion entre ces outils. La fragmentation des agendas numériques oblige les organisateurs de transport à jongler entre ces systèmes et à ne les utiliser que manuellement.

Ambitions de la communauté

  • Accélérer l’interopérabilité notamment par l’utilisation de standard / API
  • Accélérer l’interopérabilité notamment par l’utilisation de standard / API
  • Accélérer l’interopérabilité notamment par l’utilisation de standard / API
  • Donner accès à l’information d’une manière dynamique et évènementielle.
  • Donner accès à l’information d’une manière dynamique et évènementielle.
  • Transmission en temps réel, gain de productivité
  • Communication interactive des évènements dans une opération de transport et de logistique
  • Favoriser l’accès aux infos via API plutôt que EDI (API est plus agile et plus facile à mettre en œuvre pour le PME/TPE)
  • Faciliter les contrôles et la production d’indicateurs

Communs identifiés

Référentiels, Livre blanc, Recommandations, API, ECMR…

Leader de communauté : GS1

Premiers communs développés

Manifeste Interconnexion agendas logistiques signés par 30 acteurs.

API interconnexion des agendas logistiques facilité les prises de rdv transport.

Objectifs du commun

Constituer un écosystème digital, accroître l’interconnexion des systèmes, accroître la collaboration opérationnelle entre acteurs (transporteurs et chargeurs).

Diminution des véhicules utilisés, des couts de transports, diminution des émissions de CO2.

Description des communs

Parler du manifeste, de l’API, décrire l’ambition et les actions envisagées.

Rédaction du manifeste (dispo en ligne) et signatures par différents acteurs du monde du transport de la logistique. Mise en ligne du manifeste.

Conception de l’API : Réunir dans un groupe d’innovation des entreprises souhaitant expérimenter l’interconnexion des agendas numériques.

Documentation de l’API disponible et consultable Ici :

https://app.swaggerhub.com/apis-docs/GS1France/Digital_agendas_interconnexion/1.0.0

Acteurs

Chargeurs (industriels, distributeurs), Transporteurs, 4PL, Editeurs de solutions de prise de Rdv.

(GS1, Michelin, TRA, Mesguen, Carrefour, Transporeon…)